lundi 13 juin 2016

Le Coran confirme-t-il que l'apostat subit la peine de mort ?

Il a été rapporté que le Prophete Muhammad ( sws ) aurait dit "Celui qui change de religion, tuez-le", qu'en est-il réellement ?

On sait que les hadiths, paroles et actes du Prophète Muhammad ( sws ), ont été mis à l'écrit très tardivement après la mort de celui-ci (120 à plus de 200 ans). D'où l'importance d'analyser ces hâdiths afin de vérifier leurs authenticités.

Pour invalider des hâdiths, les savants s'accordent sans aucune voix discordante qu'il suffit qu'ils contredisent le Coran. Pourquoi ?  Parce que le Coran, paroles de Dieu, est un Livre authentique et sacré dont les manuscrits les plus anciens datant de l'époque du Prophète Muhammad ( sws ) correspondent en tout point au Coran dit d'Othman que nous possédons actuellement.
Nous allons voir si non seulement le Coran interdit l'apostasie mais aussi s'il ordonne de sévir contre eux.

Voici douze versets dans l'ordre chronologique. Ils sont tous Medinois, la période qui nous intéresse :

-Sourate 2 La vache : 82ème
Verset 256 :
"Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient."

Au contraire du hâdith mentionné plus haut, Dieu déclare qu'aucune contrainte ne peut être exercée dans le domaine de la religion. Ce qui signifie logiquement qu'un musulman, juif ou chrétien est libre d'apostasier.

-Sourate 3 la famille d'Imran : 89ème
Verset 72 :
"Ainsi dit une partie des gens du Livre : "Au début du jour, croyez à ce qui a été révélé aux Musulmans, mais, à la fin du jour, rejetez-le, afin qu'ils retournent (à leur ancienne religion)."

Ce verset, plus tardif, montre que des gens du Livre s'amusaient pour faire douter les croyants musulmans à entrer en islam pour apostasier le jour même sans craindre pour leurs vies.
Si le prophète avait ordonné de tuer l'apostat, aucun d'entre eux n'aurait eu l'idée de proposer à ses coreligionnaires d'entrer en islam pour apostasier le jour même.
Les versets qui suivent parlent des apostats sans évoquer la moindre représaille contre eux :
Verset 86 :

"Comment Allah guiderait-Il des gens qui n’ont plus la foi après avoir cru et témoigné que le Messager est véridique, et après que les preuves leur sont venues? Allah ne guide pas les gens injustes."

Verset 90 :
"En vérité, ceux qui ne croient plus après avoir eu la foi, et laissent augmenter encore leur mécréance, leur repentir ne sera jamais accepté. Ceux-là sont vraiment les égarés."

Verset 106 :
"Au jour où certains visages s’éclaireront, et que d’autres s’assombriront. A ceux dont les visages seront assombris (il sera dit): «avez-vous mécru après avoir eu la foi?» Eh bien, goûtez au châtiment, pour avoir renié la foi."


- Sourate 4 Nissa : 92ème, entre la fin du troisième et le début de la cinquième année de l’hégire.
Verset 115 :
"Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination!"

Verset 137 :
"Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont redevenus mécréants, et n'ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit)."

Verset 140 :
"Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu’on renie les versets (le Coran) d’Allah et qu’on s’en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu’à ce qu’ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l’Enfer."

Ces trois versets sont très importants car ils montrent que vers 625 (le prophète étant mort en 632) il existait des gens qui apostasiaient de nombreuses fois librement, car Dieu dit "nous le laisserons comme il s'est détourné", sans rien craindre en retour de la part des musulmans. De même des gens se permettaient de renier les versets du Coran (donc l'islam) tout en s'en moquant. Il nous ait demandé de ne pas s'assoir à côté d'eux jusqu'à ce qu'ils changent de conversation. Ce dernier verset vise aussi les apostats. C'est seulement dans l'au-delà qu'ils subiront le châtiment.

- Sourate 24 La lumière : 102ème, la 5ème année de l'hégire (626).
Verset 47 :

"Et ils disent: "Nous croyons en Allah et au messager et nous obéissons". Puis après cela, une partie d’entre eux fait volte-face. Ce ne sont point ceux-là les croyants."


Verset 54 :

"Dis: «Obéissez à Allah et obéissez au messager. S’ils se détournent, ...il [le messager] n’est alors responsable que de ce dont il est chargé; et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés». Et il n’incombe au messager que de transmettre explicitement (son message)."


Le verset 47 et 54 sont explicites, le premier parle clairement d'apostasie en affirmant qu'ils n'ont jamais été croyants. Il n'est pas donné d'ordre de sévir contre eux.

Le deuxième verset, Dieu ordonne au Prophète de demander d'obéir à Dieu et son messager. Il est évident que celui qui s'y refuse ne peut être musulman même s'il s'en revendique, et c'est le cas des hypocrites. Pourtant à ceux-là, il n'est préscrit aucune suite puisque Dieu nous dit entre autres qu' "il n'incombe au messager que de transmettre explicitement".

- Sourate 63, 104ème dans l'ordre chronologique
Verset 3 :
"C’est parce qu’en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leurs cœurs donc, ont été scellés, de sorte qu’ils ne comprennent rien."

- Sourate 5 la table servie : 112ème, vers la fin de la vie du Prophète Muhammad ( sws ).
Verset 54 :
"Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu'Il aime et qui L'aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d'Allah, ne craignant le blâme d'aucun blâmeur. Telle est la grâce d'Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient"

Ce dernier verset qui date vers la fin de la vie du Prophète Muhammad ( sws ) n'évoque pas non plus de conséquences terrestre dans le cas où un musulman apostasierait.

Tous ces versets de tolérance envers les apostats infirment les hadiths appelant à leurs meurtres. D'autant que ce sont des versets Medinois, moment où l'islam était fort, puissant et respecté contrairement à l'époque Mecquoise. Ces hâdiths ne peuvent être qu'inventés ou déformés.

Aucun commentaire: