mercredi 27 avril 2011

Prophéties du prophète Muhammad sur l'état du monde musulman de nos jours

Je constate que le monde musulman est touché comme tout le reste du monde par la perversité, la débauche, la fornication et la turpitude qui augmentent grâce à internet et les chaînes satéllites, que l'on n'hésite pas à voler, arnaquer son prochain pour faire plus de profits, la corruption est endémique dans cette partie du monde, que ceux qui payent la zakat (aumône légale pour les pauvres) sont rares, de même pour ceux qui font les cinq prières quotidiennes, que nos dirigeants ne prononcent pas de jugements conformément au Coran et ne s'en soucis guère.
A côté de cela, je constate que le monde musulman est touché par les nouvelles maladies comme le sida, qu'il est frappé par la pauvreté, la faim et l'injustice de nos dirigeants, que les pluies y sont rares, je constate que le monde musulman a été colonisé par l'occident qui n'a céssé de le dominer par la force des armes, que la majorité de nos dirigeants musulmans commettent des injustices et qu'ils finissent toujours mal ; tués, destitués ou humiliés.
Ceci est un constat que personne ne contestera, c'est un fait ! Pourtant, ce constat est conforme à la crainte du prophète Muhammad (PBSL) pour le monde musulman, crainte qui s'est réalisée.
Voici le hadith tiré du livre d'Ibn Ishaq :
L'envoyé d'Allah s'adressa aux musulmans et dit : " Ô Emmigrés ! Il y a cinq maux qui peuvent vous survenir, et je prie Dieu que vous les évitiez :
- Si l'immoralité se trouve dans un peuple de sorte qu'ils la manifestent publiquement parmi eux ; alors la peste et les maladies se répandent parmi eux lorsqu'elles ne se trouvaient pas parmi les prédécesseurs ;
- Si les gens diminue la mesure ou le poids, ils seront frappés de la disette, de la rareté de nourritures, et de l'injustice du monarque ;
- Si les gens refusent de donner l'aumône légale (zakat) sur leurs biens, ils seront privés de la pluie du ciel, et si ce n'est pour les bêtes, il n'y aurait pas de pluie du tout ;
- S'ils rompent leur engagement envers Dieu et son Envoyé, des ennemis, venus d'un autre peuple, se rendront maîtres sur eux et s'empareront d'une partie de ce qu'ils possèdent ;
- Si leurs imâms (dirigeants) ne prononcent pas leurs jugements conformément au Livre de Dieu et qu'ils se trouvent perplexes en ce qui regarde ce qu'Allah a révélé ; Dieu fera engendrer leur malheur par leurs propre mains."

L'historien Mohamed Talbi rapporte que vers 1930 (pendant la colonisation du monde musulman par l'occident), ceux qui observaient la salat étaient devenus plus rares que la pierre philosophale (L'islam n'est pas voile Il est culte, Mohamed Talbi, Edition Carthaginoiseries, 2011, p.89).

Aucun commentaire: