dimanche 20 mars 2016

Des chrétiens confirment que Moïse et les Hébreux furent "une bande peu nombreuse" (Coran:26;54)

Des chrétiens commencent sérieusement à envisager la possibilité que Moïse et les Hébreux n'étaient que peu nombreux comme l'indique le Coran (S.26,V.54), et ceci à cause des découvertes archéologiques qui contredisent les passages bibliques.

Ainsi en est-il de Jean-MarieVan Cangh, professeur émérite de la Faculté de théologie de l'UCL et du Jésuite Jean-Louis Ska, exégète et professeur de l'Ancien Testament.
Ce dernier écrit dans "Les énigmes du passé. Histoire d’Israël et récit biblique", à la page 78 :
Peut-être que le nom ‘Israël’ désigne seulement un clan ou une tribu qui a, par la suite, donné son nom à toute la nation. Il existe d’autres exemples de ce phénomène 
Par ailleurs, Van Cangh ajoutera dans un article :
Il faut donc penser au départ du delta égyptien d’un petit groupe (le clan de Moïse) qui traverse le désert dans un temps relativement court et qui, comme les groupes bédouins, ne laisse pas de traces de céramique ou de construction.
N'oublions pas André Lemaire, directeur d’études à l'Ecole pratique des hautes études qui écrit :
En fait, l'historicité de l'Exode ne pose aucun problème si l'on admet qu'il ne concernait primitivement qu'un groupe très limité d'Hébreux/'Apirous travaillant pour les Égyptiens : probablement quelques centaines, un millier au grand maximum. Les estimations récentes à la suite des explorations archéologiques de surface en Cisjordanie centrale semblent confirmer cet ordre de grandeur.


Article de Jean-Marie Van Cangh à propos de "La Bible dévoilée de Finkelstein et Silberman :
http://www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-theologique-2004-3-page-446.htm#re12no12

Article d'André Lemaire, "Moïse et l'Exode au regard de l'histoire, entre Nil et Jourdain" dans clio :

Aucun commentaire: